L'Inspecteur Général d'Etat au chevet des blessés de l’accident du dimanche 19 mai 2019 à Bongouanou

Publié le Vendredi 26 AVRIL 2019
 L’Inspecteur Général d’Etat, Ahoua N’Doli Théophile, s’est rendu jeudi, à l’hôpital général de Bongouanou, au chevet d’une vingtaine de victimes du grave accident qui s’est produit le dimanche 19 mai dans la ville. En effet, une camionnette Kia, s’est renversée avec ses occupants et leurs cargaisons, occasionnant de nombreux blessés. Informé, l’Inspecteur Général d’Etat a dépêché des émissaires sur place, en vue de veiller à la prise en charge effective de toutes les victimes accueillies à l’hôpital général de Bongouanou. Jeudi 23 mai, Il a tenu lui-même à rendre visite aux blessés.L’Inspecteur général d’Etat a été accueilli par le Secrétaire général de Préfecture de Bongouanou, représentant madame le Préfet de région, des chefs de villages et l’ensemble du corps médical de l’hôpital. Le médecin Chef de l’hôpital de Bongouanou, M. Kangah Séverin a dit un grand merci à l’Inspecteur général d’Etat pour sa sollicitude. « Il y a quelques jours, un accident grave s’est produit ici à Bongouanou. Mais grâce à vous, Ahoua N’doli Théophile, la prise en charge des victimes a été facilitée. Grace à vous, nous avons pu soigner l’ensemble des blessés et le pire n’est pas arrivé. Pour les personnes dont les cas ont été jugés plus graves, nous avons pu les évacuer rapidement sur Abidjan, suivant vos instructions. Le personnel médical voudrait s’associer aux blessés, pour vous dire infiniment merci pour tout ce que vous faites pour nous, et pour vos parents dans le Moronou. Et surtout votre présence constante auprès des populations de la région. Grace à vous, de nombreuses vies ont été sauvées », se plait-il à dire. Le médecin chef a saisi aussi l’occasion pour soumettre des doléances concernant la défaillance du plateau technique de l’hôpital à l’Inspecteur Général d’Etat.L’IGE pour sa part, a tenu à féliciter le personnel de l’hôpital, qui a œuvré pour donner des soins appropriés aux blessés. « Je voudrais d’abord vous remercier pour ces blessés que vous avez sauvés et aussi bien soignés. Vous avez bien fait votre travail et vous méritez d’être encouragés. Sans vous, il y aurait eu sans doute un drame vu la gravité de cet accident. Grace à vous, nous avons pu éviter le pire. Si vous ne les aviez pas réellement pris en charge, peut être que d’autres problèmes seraient arrivés… c’est pour cela que j’aimerais encore dire merci à tout le corps médical (…) Dans vos doléances, vous avez précisé que le plateau technique de l’hôpital était défaillant. Malgré cela, chaque jour, vous sauvez des vies. Ceci par votre détermination et surtout votre volonté de servir la nation et sauver des vies…C’est vraiment une œuvre utile je vous encourage à continuer dans ce sens… », a-t-il conseillé. Concernant la doléance, Ahoua N’Doli a tenu à rassurer le corps médical sur sa volonté à trouver une solution idoine à cette situation : « Soyez rassuré. Tout ce que nous pouvons faire pour vous, nous le ferons. C’est pour cela que lors de ma visite ici en début d’année, où je suis venu voir les femmes qui venaient d’accoucher les premiers bébés de l’année 2019, j’ai demandé le document résumant tous les problèmes de l’hôpital, afin que je puisse les transmettre à qui de droit. J’attends toujours ce document technique. Mais je peux vous dire que je vous ai devancé, en anticipant au niveau des démarches concernant l’hôpital auprès de votre ministre de tutelle. » .Par la suite, l’Inspecteur général d’Etat a traduit sa compassion aux victimes et les a rassurées d’une prise en charge totale de leurs frais d’hospitalisation. N’Guetta Mathias, représentant les victimes et leurs parents, n’a eu d’autres mots que de faire des bénédictions pour l’IGE, leur bienfaiteur. « Nous savons que dans le Moronou, il y a un père qui pense toujours à ses parents. L’Inspecteur général d’Etat, Théophile Ahoua N’doli est notre père ici dans le Moronou. Nous le considérons tous comme notre papa. Nous lui disons infiniment merci pour sa grande sollicitude envers nous et envers tous ses frères et sœurs du Moronou. Il n’a pas hésité à nous venir en aide. Dès qu’il a appris ce malheureux accident, Il a demandé qu’on nous soigne comme un père l’aurait fait pour ses enfants en difficulté. Papa Ahoua N’Doli, que Dieu vous bénisse pour tout ce que vous êtes en train de faire pour nous. Je demande à Dieu de veiller sur vous afin que vous puissiez continuer toujours à nous aider », a-t-il indiqué.